Les fractures de la colonne vertébrale : traitement conservateur ou chirurgical ?

Les fractures de la colonne vertébrale : traitement conservateur ou chirurgical ?

La colonne vertébrale est l’élément de base du squelette humain. Cette structure osseuse est responsable de la posture du corps et est vitale pour le fonctionnement et l’architecture du système locomoteur.

La colonne vertébrale ou le rachis est composé d’os nommés vertèbres inter-liés mais qu’on peut regrouper en quatre zones allant du haut vers le bas : la partie cervicale rattachée au crâne, la zone thoracique, la zone lombaire et finalement la zone pelvienne.

Entre les vertèbres s’insèrent des disques composés d’anneaux fibreux entourant au centre un noyau gélatineux. Ces disques servent comme amortisseurs et représentent une composante vitale pour la stabilité et la mobilité du rachis.

A travers des trous figurant au milieu des vertèbres et des disques entassés, passe le canal rachidien portant la molle épinière. Cette dernière est responsable de l’acheminement des messages neurologiques entre le cerveau et le reste du corps.

Ainsi, la colonne vertébrale sert comme enveloppe protectrice de la moelle épinière, outre son rôle élémentaire de la tenue de la posture du corps humain.

En ce sens, le moindre traumatisme, déformation et pathologie affectant cette structure osseuse met impérativement tout le corps humain face à un risque d’handicap et d’invalidité partielle ou totale.

Parmi les traumatismes les plus invalidants de la colonne vertébrale nous citons les fractures qui peuvent surgir à n’importe quelle zone du rachis et affectent une ou plusieurs composantes de ce dernier.

Ces fractures sont le résultat des chocs directs ou indirects suite à une forte chute ou un accident de la route ou encore à la pratique de certains sports considérés violents. Les symptômes inhérents à ces traumatismes peuvent indiquer approximativement le degré de sévérité de la facture. En effet, les troubles de sensibilité, la paralysie totale ou partielle d’un ou de plusieurs membres à la fois, les troubles respiratoires indiquent généralement l’existence d’une facture assez grave touchant les os du rachis et affectant le fonctionnement de la moelle épinière.

Ainsi, et selon la sévérité de la fracture, le chirurgien orthopédiste décide de la suite thérapeutique qui peut être par traitement conservateur (immobilisation externe) ou par intervention chirurgicale.

Cette dernière solution doit être réalisée en urgence lors d’une facture vertébrale associée à un déficit neurologique afin de préserver au maximum l’intégrité de la moelle épinière. Dans d’autres cas de fractures n’affectant pas la fonction neurologique, l’intervention chirurgicale peut être programmée dans les meilleurs délais selon l’état de santé général du patient.

L’intervention chirurgicale pour soigner une fracture de la colonne vertébrale est bien évidemment réalisable sous anesthésie générale et nécessite une durée d’hospitalisation variable selon chaque cas. Cette intervention peut être consolidée par un traitement conservateur nécessaire pour éviter toute mobilisation du dos pouvant engendrer une complication ou une récidive postopératoire.

De plus, le recours à des séances de rééducation et de réhabilitation du dos est pratiquement nécessaire après toute intervention chirurgicale du rachis. Cette rééducation est réalisée par un kinésithérapeute ou un physiothérapeute sous contrôle du chirurgien orthopédiste Tunisie traitant.

En ce sens, la prise en charge chirurgicale des factures du rachis peut être multidisciplinaire faisant intervenir outre le chirurgien orthopédiste un confrère spécialiste en neurologie, un radiologue, un physiothérapeute, un kinésithérapeute etc.

Cette prise en charge pluridisciplinaire est élémentaire pour restaurer la stabilité vertébrale du rachis, le traitement de la déformation subite et le cas échéant la décompression neurologique inhérente à la fracture en question.


Laissez un commentaire




Faites vous appeler gratuitement

Indiquez la date, l'heure et le numéro de téléphone sur lequel vous souhaitez être rappelé.