La thermocoagulation de l’endomètre

La thermocoagulation de l’endomètre

La thermocoagulation de l’endomètre est une des solutions pour les problèmes des règles abondantes. Elle consiste à cautériser la muqueuse de l’endomètre chez les femmes ne désirant plus d’enfant mais préfèrent garder leur utérus. Cette intervention est réalisée en mode ambulatoire et sous anesthésie péridurale ou générale.

Sans aucune incision ou cicatrice, la thermocoagulation est une technique chirurgicale réalisée par voie vaginale. En effet, elle consiste à insérer un dispositif a travers le vagin et jusqu’ a l’utérus, ou il prend la forme de la cavité utérine. Ensuite, une énergie sous forme de radiofréquence est appliquée sur la paroi de l’endomètre durant quelques minutes. Cette chaleur de température relativement élevée est à l’ origine de la cautérisation de la paroi utérine.

Cette intervention est très simple, sans douleurs et ne requiert qu’un petit repos post opératoire. Toutefois, elle ne peut être réalisée que dans certaines conditions élémentaires dont :
- L’absence de toute intention de grossesse future : en effet, une grossesse après une thermocoagulation de l’endomètre est très risquée pour la maman et le bébé.
- L’absence de toute autre maladie, à part les ménorragies, pouvant affectée l’utérus ou les organes avoisinant (le vagin, le col de l’utérus, les trompes de Fallope etc.)

Ainsi, le gynécologue procède, comme dans toute autre intervention chirurgicale, a la réalisation préalable d’un bilan de santé afin de juger de la possibilité et la faisabilité d’une thermocoagulation de la paroi utérine.

Avantages et inconvénients de la thermocoagulation

Chaque intervention chirurgicale présente relativement certains avantages et inconvénients. Ainsi, la thermocoagulation de l’endomètre est avantageuse en termes :
- D’absence de toute cicatrice apparente et gênante
- D’élimination à coup sûr les règles abondantes et leurs symptômes et douleurs désagréables. Le risque de réapparition des ménorragies est limité (de 10 à 20% après 2 ou 3 ans d’une thermocoagulation de la paroi utérine)
- D’absence de tout traitement hormonal
- De rapidité de l’intervention : en effet, la thermocoagulation ne requiert que quelques minutes. Le jour même la patiente sujette est apte de quitter la clinique ou l’hôpital.
- De réduction nette des douleurs menstruelles
- De diminution sensible des symptômes du syndrome prémenstruel

Cependant la thermocoagulation présente aussi certains inconvénients ou limites tels :
- L’apparition parfois de certaines crampes utérines postopératoires
- Une malaise en bas du ventre après l’opération mais qui disparait avec un léger traitement par des analgésiques
- Quelques pertes minimes qui disparaissent seules et rapidement.
- L’élimination totale de toute possibilité de procréation. En effet, la thermocoagulation doit être associée impérativement à une méthode de contraception étant donne qu’une future grossesse postopératoire met en danger la patiente et son fœtus. Ainsi, il est beaucoup plus conseillé de réaliser la thermocoagulation pour deux types de patientes : celles ayant déjà des enfants et ne souhaitent plus en avoir et celles proches de l’âge de ménopause ou la procréation devient impossible.

Ainsi, le recours à l’ablation de l’endomètre par thermocoagulation est très attractif par rapport aux autres interventions chirurgicales visant le traitement des règles abondantes car, malgré les inconvénients de cette technique, ses avantages sont beaucoup plus attrayants.


Laissez un commentaire




Faites vous appeler gratuitement

Indiquez la date, l'heure et le numéro de téléphone sur lequel vous souhaitez être rappelé.