La perte d’odorat fait partie des symptômes du nouveau coronavirus

La perte d’odorat fait partie des symptômes du nouveau coronavirusn

Tout le monde le sait, le nouveau coronavirus peut entraîner une fièvre, une toux sèche, un essoufflement, des maux de tête, et des difficultés respiratoires. Toutefois, il existe un nouveau symptôme qui vient d’être annoncé le vendredi 20 mars 2020 : c’est la perte de l'odorat, qu’on appelle aussi anosmie qui peut apparaître d’une façon isolée, sans écoulement ni obstruction du nez.

Si la personne remarque une perte soudaine d’odorat, en concomitance ou non avec les autres symptômes du coronavirus, il faut prendre l’avis spécialisé du médecin traitant et éviter l’automédication.

Dans d’autres cas plus rares, la contamination peut aussi provoquer une perte de goût qu’on appelle aussi une agueusie. Donc, l’apparition de ces deux symptômes nécessite un avis médical par téléphone, sans devoir se déplacer.

Un symptôme qui n’est pas assez répandu

L’anosmie a été signalée par certaines personnes ayant contracté le Covid-19 avec ou sans d’autres symptômes apparats. Toutefois, ce symptôme n’est pas très répandu, il apparaît généralement chez des jeunes patients âgés de 23 à 45 ans, ayant développé des formes plus sévères de la maladie. Il faut par contre noter que l’absence de la perte d’odorat n’exclut pas la contamination par le Covid-19.

D’autre part, le professeur allemand Hendrik Streeck, directeur de l’institut de virologie de Bonn n’a pas le même avis. En effet, il a été découvert que deux tiers des patients contaminés ont senti une perte de goût et d’odorat pendant plusieurs jours. D’ailleurs, en Allemagne, il y avait une mère malade qui ne sentait plus la mauvaise odeur qui sort de la couche de son bébé.

Nous ne pouvons pas prévoir le moment auquel ces symptômes peuvent commencer, mais il est probable qu’ils ne se manifestent pas au début de la contamination.

Le nouveau coronavirus est capable d’infecter le système nerveux central

L’anosmie ou la perte d’odorat peut apparaître parmi les premiers symptômes de l’infection par le Covid-19. Ce signe clinique a été signalé dans plusieurs pays et peut être expliqué par le fait que le nouveau coronavirus est capable d’infecter le système nerveux central des personnes malades, en particulier les parties du cerveau qui traitent les données olfactives.

Cette information a été publiée par deux travaux de recherche récents. Le premier article a discuté des mécanismes d’action grâce auxquels il est possible d’expliquer la capacité du virus à altérer le système nerveux central. Le deuxième article a été rédigé par une équipe chinoise de chercheurs, il se fonde sur des arguments inspirés de ce que l’on sait sur d’autres coronavirus déjà étudiés.

Toutefois, il faut étudier davantage l’effet de la contamination par ce type de virus sur le système nerveux central, qui comprend l’encéphale et la moelle épinière. En effet, afin de mieux combattre cette infection, le système immunitaire doit éviter d’endommager les cellules neuronales puisqu’elles ne peuvent pas se renouveler.





Faites vous appeler gratuitement

Indiquez la date, l'heure et le numéro de téléphone sur lequel vous souhaitez être rappelé.