La ménopause : un tabou à briser !

La ménopause : un tabou à briser !

L’appareil génital féminin subit deux événements marquants durant la vie d’une femme : la puberté, ou le début de la période reproductive, et la ménopause ou la fin de l’habilité de procréation. Entre ces deux événements, des cycles menstruels mensuels ont lieu et sont marqués par deux dates : le déclenchement des règles et l’ovulation. Le fonctionnement de l’appareil génital de la femme ou encore le déroulement du cycle menstruel est stimulé par la sécrétion des hormones sexuelles féminines à savoir l’œstrogène et la progestérone.

En ce sens, la ménopause est marquée par l’arrêt total de la sécrétion des hormones, des règles et de l’ovulation, entre autre du cycle menstruel tout entier. Toutefois cet arrêt n’est ni brusque ni ponctuel, bien au contraire, la ménopause est précédée par une période préparatoire nommée : la péri-ménopause.

Cette période est de deux à sept ans avant l’âge de la ménopause, ce dernier est généralement entre 50 et 55ans.

La péri-ménopause est caractérisée par plusieurs symptômes incommodants et affectant dans une large mesure la vie quotidienne et sexuelle des femmes. Ces symptômes sont les indicateurs incontestables de la fluctuation de la sécrétion hormonale.

Ainsi, la péri-ménopause « inflige » aux femmes :

- Des bouffées de chaleur ressenties généralement dans un sens ascendant depuis l’abdomen jusqu’au visage.
- Des sueurs nocturnes envahissant tout le corps et bouleversant le sommeil
- Des sauts d’humeur dont notamment la sensation d’angoisse excessive et de tristesse infondée
- Une baisse de la libido ou du désir sexuel suite à la diminution de la sécrétion des hormones sexuelles
- Une irrégularité des cycles menstruels marquée par l’absence de l’ovulation et des règles mensuels et ce durant quelques mois successifs.
- Une perturbation du sommeil liée au désagrément des bouffées de chaleur et des sueurs nocturnes d’une part et /ou à la fluctuation de la sécrétion hormonale d’une autre part
- Une sécheresse de la muqueuse vaginale due à l’arrêt de la sécrétion d’œstrogène. Cette sécheresse engendre chez certaines femmes des douleurs lors des rapports sexuels et une sensation de brulure au niveau de la vulve et du vagin.
- Un vieillissement de la peau suite à la baisse du taux d’œstrogène entrainant une diminution de la production de collagène
- Etc.

A cet effet, la péri-ménopause est considérée comme la période de vulnérabilité émotionnelle des femmes par excellence. Durant cette période, l’irritabilité, l’anxiété, la démotivation, le manque de confiance en soi et d’énergie voir même la souffrance d’une dépression sont les états émotifs les plus communs chez les femmes sujettes de ménopause.

Mais, et malgré l’incommodité de la ménopause certaines femmes n’osent pas en parler !

Or, l’assistance médicale durant cette période sensible et critique ne peut être que bénéfique pour surmonter les désagréments et les désarrois de la ménopause.

Le recours aux compétences du gynécologue Tunisie, avant l’âge de la ménopause et spécialement durant la quarantaine, aide les femmes à prévenir les symptômes de la ménopause et d’atténuer visiblement ses effets incommodes.

De même, l’assistance du spécialiste durant la péri-ménopause, la ménopause elle-même et après cette dernière permet, d’une part, d’alléger l’intensité des difficultés physiologiques et psychiques y résultant et de dépister en temps opportun toute maladie ou pathologie pouvant toucher l’appareil génital féminin, d’autre part. Cette assistance médicale peut être multidisciplinaire, mettant en coopération le gynécologue Tunisie et le psychiatre ou le psychologue ou encore d’autres confrères selon l’état physique et émotionnel de la femme sujette.

La ménopause n’est pas un tabou, parlez- en à un spécialiste !


Laissez un commentaire




Faites vous appeler gratuitement

Indiquez la date, l'heure et le numéro de téléphone sur lequel vous souhaitez être rappelé.