La chirurgie de la rotule

La chirurgie de la rotule

La rotule est l’une des composantes du genou. Elle est en faite un os plat d’une forme triangulaire dont la base est orientée vers le haut. Elle se situe au niveau de la partie antérieur du genou entre l’os de la cuisse et celui de la jambe et possède deux facettes : l’une antérieure et cutanée, l’autre postérieure et couverte de cartilage.

La rotule joue un rôle essentiel quant à :

- La stabilité du

genou lors de l’exercice des différents mouvements.
- La protection de l’avant de l’articulation du genou
- La fluidité des mouvements de flexion et d’extension du genou

Cette composante du genou est, comme tout autre élément du corps humain, vulnérable à différentes maladies et pathologies compromettant son bon fonctionnement et affectant par conséquent celui du genou et du corps tout entier.

Par ailleurs, certaines pathologies et traumatismes de la rotule résistent au traitement par médicaments et exigent une prise en charge chirurgicale.

La chirurgie de la rotule : quand ?

Certains traumatismes sérères peuvent engendrer la déviation de la rotule de sa place habituelle ou son décentrage et /ou sa luxation. De même, certaines pathologies provoquent l’usure du cartilage. Ces traumatismes et affectation ne guérissent pas spontanément, et provoquent des douleurs et des saignements tout en entravant la mobilité et la stabilité du genou.

Parmi ces traumatismes et pathologies nous citons à titre indicatif : la lésion du ligament fémoro-patellaire médial ou le ligament responsable du maintien centré de la rotule devant le fémur ; certains cas rares de la maladie du syndrome douloureux fémoro-patellaire simultané à une anomalie structurelle de la rotule, l’arthrose de la rotule ou le syndrome rotulien etc.

La prise en charge chirurgicale dans ces cas et de bien d’autres est impérative pour repositionner la rotule à sa place, mettre fin aux douleurs inhérentes à ces traumatismes et la récupération de la mobilité et la stabilité du genou.

La chirurgie de la rotule : comment?

L’intervention chirurgicale pour le repositionnement de la rotule varie en termes de temps d’opération, selon les cas entre 30 minutes et une heure. Quant à l’anesthésie, elle varie selon l’état de chaque patient sujet et peut être générale ou péridurale. Cependant, et âpres chaque intervention chirurgicale au niveau de la rotule du genou, une période d’hospitalisation de 2 a 4 jours est nécessaire ainsi qu’une période de rééducation avec l’assistance d’un kinésithérapeute est extrêmement vitale.

Cette période de rééducation est d’au moins 15 jours durant lesquels la préservation de la souplesse du genou et le maintien de la masse musculaire sont les objectifs ultimes. En ce sens, la marche et les mouvements des jambes doivent être limités afin d’éviter le gonflement du genou et la reprise du rythme habituel de vie et du travail n’est envisageable qu’au bout d’un mois pour certains patients voir deux ou trois mois pour d’autres et ce selon la nature du travail exercé par chacun d’eux

La réussite de l’intervention au niveau de la rotule dépend dans une large mesure de la qualité de la période de rééducation et de repos postopératoire durant lesquels tout abus dans la reprise de la mobilité peut être à l’ origine d’une complication.


Laissez un commentaire




Faites vous appeler gratuitement

Indiquez la date, l'heure et le numéro de téléphone sur lequel vous souhaitez être rappelé.