La chirurgie du poignet : définition

La chirurgie du poignet : définition

Les blessures au niveau du poignet sont parmi les plus fréquentes du corps humain en raison de l’usage perpétuel de la main. Un membre utile et indispensable, la main est toutefois une zone fragile. La pratique des sports du ballon, du golf ou d’un instrument de musique peut causer des lésions ou des fractures au niveau du poignet. Pareil pour les chutes où l’on a tendance à se rattraper avec son poignet lorsqu’on tombe. Ces accidents entraînent des complications qui nécessitent des interventions spécifiques. Voyons plus clair…

Procédure de l’intervention

La chirurgie du poignet est pratiquée suite à certains accidents et pathologies du poignet. Les traumatismes peuvent être des entorses ou des fractures qui causent des douleurs chroniques et entrainent une limitation de l’activité de la main. Les luxations du carpe, la fracture du scaphoïdes, l’entorse luno-pyramidale ou la fracture de l’apophyse unciforme de l’os crochu sont des exemples de choc qui touche le poignet et qui nécessite une intervention chirurgicale. On peut également avoir recours à la chirurgie en réponse à des maladies du poignet comme l’arthrose, la polyarthrite rhumatoïde, la maladie de Madelung, le syndrome du cubitus long…

La procédure de l’intervention fait appel à des techniques chirurgicales mini et micro invasives qui favorisent la réparation de plusieurs types de lésions avec des délais de récupération réduits. L’endoscopie apporte des réponses spécifiques aux divers phénomènes en introduisant un système optique dans le poignet. Le traitement chirurgical dépend s’il s’agit de fracture articulaire ou extra-articulaire, d’arthrose, d’entorse... L’arthroscopie est une intervention chirurgicale au niveau des articulations. Une dénervation du poignet, arthrodèse partielle ou prothèse du poignet peuvent aussi être réalisées pour réparer les lésions ligamentaires ou remettre en place les fragments fracturés.

Les candidats éligibles pour cette intervention

La chirurgie du poignet est destinée aux adultes, aux enfants ou aux personnes âgées selon la pathologie ou le traumatisme. Des bilans d’imagerie basés sur des radiographies ou des scanners sont réalisés pour préciser la nature de la pathologie ou le type de fracture. En fonction des résultats, votre chirurgien décidera si une intervention est nécessaire et comment procéder pour réparer les dégâts au niveau de votre poignet. Un traitement non chirurgical appelé orthopédique peut être recommandé dans certains cas.

Le déroulement de l’intervention

La chirurgie du poignet est généralement pratiquée sous anesthésie locale ou locorégionale. Dans le cas d’une fracture, le chirurgien effectue des incisions et remet en place les fragments fracturés en les fixant avec des broches. Il s’agit de tiges métalliques qui ont pour objectif de maintenir le montage effectué. Le nombre de broche varie selon l’état de l’os et la gravité de la fracture. Pour les fractures articulaires, le chirurgien fait appel à l’arthroscopie pour visualiser l’état du cartilage et réparer les lésions ligamentaires constatées.

Récupération et résultats

La chirurgie du poignet est suivie par une rééducation immédiate ou secondaire pour aider le patient à récupérer la mobilité et la souplesse de son poignet. La rééducation peut aller de plusieurs semaines à des mois en fonction des séquelles et de la complexité de la fracture. Le résultat final est variable et dépend de différents éléments. Le port d’une attelle ou d’un plâtre est obligatoire pour immobiliser temporairement cette partie. La surveillance ultérieure est recommandée pour éviter d’éventuelles complications et favoriser la consolidation de la fracture.


Laissez un commentaire




Faites vous appeler gratuitement

Indiquez la date, l'heure et le numéro de téléphone sur lequel vous souhaitez être rappelé.