L’ostéotomie : définition, intervention et risques

L’ostéotomie : définition, intervention et risques

Les pathologies peuvent toucher différents membres et organes du corps humaines, notamment sa partie osseuse. L’ostéotomie est une opération chirurgicale consistant à supprimer, ou sectionner, et corriger l’axe d’un os déformé à cause d’une pathologie ou quelconque traumatisme et accident. Elle peut se faire au nez, à la mâchoire, au genou… Voici quelques éléments de réponses relatifs à l’ostéotomie.

Qu’est-ce que l’ostéotomie ?

L’ostéotomie est la section d’un os long par le biais d’une intervention chirurgicale. L’objectif de la section est la modification de l’axe, de la taille ou de la forme de l’os en question, et ceci pour un but thérapeutique ou encore plastique. L’ostéotomie peut se faire à plusieurs niveaux du corps humain notamment à la mâchoire, au menton, au nez, au genou ou au pied. Dans le cas d’une pathologie au genou, ré-axer l’os permet de minimiser les pressions sur les parties usées pour que les membres inférieures puissent porter le poids du corps convenablement. De manière générale, l’ostéotomie permet donc de fixer une déformation.

Les causes qui poussent à la pratiquer

Selon la nature de la maladie ou de la déformation, l’ostéotomie favorise le traitement de la partie endommagée pour que le corps retrouve son équilibre, sa mobilité et son fonctionnement naturel sans douleur ou gêne. Par exemple, dans le cadre d’une ostéotomie maxillaire (au niveau de la mâchoire), l’opération favorise la restitution de la fonction masticatoire normale et le rapport entre les 2 mâchoires, s’il existe un décalage. S’il s’agit d’une déformation au niveau du genou, notamment à cause d’une arthrose, l’ostéotomie permet de dévier les contraintes qui affectent l’appui et la mobilité de ce membre inférieur. L’ostéotomie du genou est le cas le plus fréquent, l’intervention est pratiquée afin de soulager les douleurs causées par l’arthrose.

Comment se déroule la chirurgie ?

La réalisation d’une ostéotomie dépend de nombreux facteurs décisifs à savoir :

• La gravité de la déformation perçue chez le patient
• L’importance et la fréquence des douleurs ressenties
• L’âge du patient car une ostéotomie est plus utile si la personne est jeune

Eventuellement, c’est au chirurgien de décider de procéder, ou pas, à la réalisation de la chirurgie. Il prend en compte des critères radiologiques et évalue les chances de succès. Une ostéotomie se déroule au bloc opératoire sous anesthésie générale ou rachianesthésie, selon les cas. Le chirurgien repère la hauteur et l’axe d’orientation de l’os à sectionner avant de procéder à la section. En cas d’arthrose, l’ostéotomie implique une diminution voire une disparition des douleurs, dans la majorité des cas.

Les risques d’une ostéotomie

Comme toute intervention chirurgicale, des risques peuvent se manifester. Ces troubles apparaissent selon la nature de l’intervention. Si l’on prend l’exemple d’une ostéotomie du genou, une absence de consolidation peut survenir. Le patient devra donc réaliser une deuxième opération. Des infections peuvent également survenir ainsi qu’une phlébite ou un hématome. Ces problèmes peuvent être évités si l’on procède à un suivi postopératoire régulier. La liste est non exhaustive et chaque cas est variable et particulier. C’est pourquoi, faut toujours tenir compte son chirurgien ou médecin traitant et lui demander conseil.


Laissez un commentaire




Faites vous appeler gratuitement

Indiquez la date, l'heure et le numéro de téléphone sur lequel vous souhaitez être rappelé.