Coronavirus : risque de complication chez les personnes asthmatiques

Coronavirus : risque de complication chez les personnes asthmatiques

Coronavirus continue sa propagation partout dans le monde. L’asthme fait partie des maladies chroniques qui sont des facteurs de risque pour une contamination par Covid-19. C’est pourquoi cette pandémie déclenche certaines inquiétudes et questions chez les personnes concernées.

Bien que l’asthme est très fréquent chez la population générale, cette pathologie semble être moins risquée que le diabète, l’insuffisance cardiaque et l’hypertension artérielle.

Récemment, une équipe chinoise a publié une étude dans The Lancet qui permet d’évaluer les risques associés au Covid-19 chez les personnes asthmatiques. Les données de cette étude montrent que le pourcentage moyen de mortalité est faible, il est seulement de 2 %. Cependant, le taux de mortalité des personnes asthmatiques à cause d’une grippe saisonnière est beaucoup plus inférieur, il est d’environ 0,1 %.

L’asthme, est-il un facteur de risque ?

Par rapport au reste de la population, les patients asthmatiques ne sont pas plus exposés au risque de la contamination par le COVID-19 à condition de bien surveiller leur asthme. Toutefois, en cas de contamination, ces personnes risquent d’avoir certaines complications respiratoires.

C’est pourquoi il faut prendre certaines précautions et respecter les mêmes conseils donnés au reste de la population afin de réduire le risque de l’infection. De plus, les personnes asthmatiques ne doivent pas interrompre leur traitement de fond afin de bien contrôler les symptômes de la maladie.

Somme toute, les risques de complications dépendent étroitement de la sévérité de l’asthme. En effet, face au coronavirus, les asthmatiques ne sont pas tous exposés au même risque. Pratiquement, le risque augmente davantage chez :

• Les personnes ayant un asthme sévère mal contrôlé malgré le suivi d’un traitement de fond.
• Les personnes âgées ayant un asthme chronique qui s’est converti en broncho-pneumopathie obstructive.

Les patients asthmatiques doivent continuer leur traitement

Le traitement de l’asthme consiste à des corticoïdes inhalés qui permettent de calmer l’inflammation chronique des bronches et réduire les crises d’asthme. Celui-ci ne doit pas être interrompu même en cas d’une contamination par le Covid-19, clarifie l’association Asthme et Allergies.

Toutefois, s’il y a une gêne respiratoire, une fièvre et une toux inhabituelle, l’association demande aux personnes asthmatiques de prendre l’avis de leur médecin avant de commencer un traitement à base de corticoïdes par voie orale.

Mais la fédération française d’allergologie précise, dans un communiqué, que si l’asthme est suffisamment contrôlé par le suivi d’un traitement de corticoïdes inhalés, il ne représente pas un facteur de risque d’une contamination sévère par le coronavirus. C’est la raison pour laquelle les personnes asthmatiques ne doivent pas interrompre leur traitement.

D’autre part, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, souligne que la prise de certains corticoïdes et de médicaments anti-inflammatoires comme l’ibuprofène, pourrait aggraver l’état de l’infection pour les patients ayant contracté le Covid-19, mais la fédération insiste sur le fait que la prise de corticoïdes inhalés n’a jamais été considérée comme un facteur de risque sévère.





Faites vous appeler gratuitement

Indiquez la date, l'heure et le numéro de téléphone sur lequel vous souhaitez être rappelé.