Coronavirus : les hommes semblent être touchés plus sévèrement que les femmes

Coronavirus : les hommes semblent être touchés plus sévèrement que les femmes

Dans la majorité des pays du monde, le coronavirus touche autant de femmes que d’hommes. Toutefois, le taux de mortalité du sexe féminin est beaucoup moins important.

Par exemple, en Espagne, le nombre de morts par le virus du Covid-19 chez les hommes est deux fois plus important que chez les femmes. En revanche, le pourcentage d'infection est presque identique. En Italie, 71 % des cas de décès et 59 % des cas d’infection par le Covid-19 sont des hommes. Le ratio de mortalité est alors égal à 1,66 et il reste en faveur des femmes. C’est pareil pour plusieurs autres pays.

En Corée du Sud, 54 % des personnes décédés sont des hommes bien qu’ils représentent seulement 38 % des cas confirmés, soit un ratio de 1,89. En France, les hommes représentent 58 % des décès à cause du Covid-19, avec un ratio de 1,55.

D’après une analyse menée dans 20 pays, les hommes sont beaucoup plus exposés au décès par le coronavirus que les femmes. Les scientifiques ont du mal à expliquer cette différence. Le système immunitaire des femmes, est-il plus puissant ou s'agit-il d'un résultat statistique ?

La réponse immunitaire des femmes est généralement plus forte

Cette inégalité a toujours été connue. En effet, l'évolution de plusieurs infections virales d’origine respiratoire a tendance à être plus sévère chez les hommes. D’ailleurs, plusieurs études ont pu montrer que la réponse immunitaire contre les infections est généralement plus forte chez les femmes. Cela peut être dû à des facteurs hormonaux et génétiques.

Par exemple, plusieurs gènes relatifs à l'immunité se trouvent dans le chromosome X qui est présent en double exemplaire chez les femmes. Par contre, ce chromosome se trouve en un seul exemplaire chez les hommes.

D’après certaines expériences établies sur les souris, les chercheurs ont pu montrer que les œstrogènes protègent contre les virus SARS-CoV-1 et MERS-CoV, car elles peuvent diminuer les réponses inflammatoires.

Le mode de vie des hommes est moins sain

D'autres spécialistes pensent que cette inégalité du taux de mortalité entre hommes et femmes est plutôt due à des résultats statistiques. En effet, le pourcentage de décès par le Covid-19 est associé aux maladies chroniques qui touchent davantage les hommes comme par exemple le diabète, l'hypertension, ou les maladies cardiorespiratoires.

Le centre chinois de contrôle et de prévention des maladies annonce que le pourcentage de mortalité chez les personnes diabétiques à cause du Covid-19 est de 7,3 %, alors qu’il est seulement de 0,9 % chez les patients qui n’ont pas d’autres pathologies chroniques.

De plus, les hommes fument plus que les femmes. Or, les fumeurs ont plus de risque d’être contaminés par le coronavirus et la cigarette réduit la capacité pulmonaire, d’où le pourcentage élevé de mortalité chez les hommes.

Certains facteurs comportementaux peuvent aussi avoir un impact sur cette inégalité. A titre d’exemple, les femmes prennent soin de leur santé plus que les hommes et ont tendance à consulter le médecin pour le moindre souci, ce qui fait accroître leurs chances de survie.





Faites vous appeler gratuitement

Indiquez la date, l'heure et le numéro de téléphone sur lequel vous souhaitez être rappelé.