Chirurgie de la maladie de Dupuytren

Chirurgie de la maladie de Dupuytren

Une pathologie fréquente, la maladie de Dupuytren touche la main. On ignore encore ses causes mais des facteurs génétiques peuvent être à l’origine de cette maladie. Les personnes atteintes de diabète sont également plus touchées que le reste de la population ainsi que les épileptiques et les alcooliques. Le travail manuel excessif et le tabagisme sont aussi des facteurs de risque de l’apparition de la pathologie. La maladie de Dupuytren correspond à une rétraction des fibres au niveau de la peau et des tendons responsables à la préhension de la main, ce qui en résulte une incapacité de l’étendre. Le recours à la chirurgie est le seul moyen pour remédier à cette pathologie.

Procédure de l’intervention

La chirurgie de la maladie de Dupuytren est la réponse à cette pathologie qui affecte la face palmaire des doigts et de la main. Cette membrane qui se trouve entre les tendons fléchisseurs et la peau participe à la fonction d’extension ainsi que la motricité des doigts. La maladie ou la contracture de Dupuytren correspond à une destruction substantielle des tissus ou fibrose rétractile au niveau de l’aponévrose palmaire entraînant une flexion progressive des doigts. La pathologie est accompagnée par la manifestation des nodules sous-cutanés et des ombilications cutanées. La maladie est généralement indolore et détectée par l’apparition d’une flexion irréductible des doigts. Certains cas présentent une forme de main complètement fermée.

L’évolution de la maladie de Dupuytren est variable d’une personne à une autre. Le recours à l’intervention est inévitable en présence de flexion permanente. Le traitement chirurgical consiste en une aponévrectomie (il s’agit de sectionner les brides) ou l’exérèse des tissus malades qui permet de redonner à aux doigts leur extension et motricité. Les tendons ne sont toutefois pas touchés dans le cadre de cette maladie. Dans le cas d’une forte flexion des doigts, l’intervention peut causer la perte de substance cutanée, ce qui en résulte la nécessite de greffe de peau.

Les candidats éligibles pour cette intervention

La maladie de Dupuytren est encore d’origine inconnue. Elle touche généralement les hommes, les diabétiques, les alcooliques, les épileptiques, ceux qui travaillent beaucoup à la main et les gens ayant quelqu’un dans la famille atteint de la maladie. Seul un traitement chirurgical est disponible pour la traiter, ce qui fait que les personnes qui en souffrent doivent avoir recours à la chirurgie. L’intervention est envisageable lorsque le patient arrive à un état où il ne peut plus poser sa main à plat. Les formes peu gênantes ne sont pas traitées, cependant, il ne faut pas rester longtemps sans traitement chirurgical sous peine de voir la maladie évoluée. Les formes développées sont plus difficiles à traiter avec une grande possibilité de réapparition de la pathologie.

Le déroulement de l’intervention

La chirurgie de la maladie de Dupuytren est effectuée en ambulatoire et sous anesthésie locale. Seuls le bras ou la main sont anesthésiés. Le chirurgien peut faire appel à l’une des 2 méthodes : la section des cordes à l’aiguille ou l’ablation totale de ces cordes, selon les cas. La première technique ne laisse pas une cicatrice et peut être réalisée à plusieurs reprises en cas de récidive de la maladie. La deuxième technique est plus compliquée. Elle consiste à enlever le maximum de tissus maladies. L’ablation des cordes engendre moins de récidive. Elle est plus invasive.

Récupération et résultats

La chirurgie de la maladie de Dupuytren se fait en ambulatoire. Le patient n’a pas à dormir à l’hôpital. Dans le cas d’une ablation des cordes, la cicatrisation de la peau de la main prend deux à trois semaines. Le meilleur résultat souhaités est de redonner l’extension des doigts.


Laissez un commentaire




Faites vous appeler gratuitement

Indiquez la date, l'heure et le numéro de téléphone sur lequel vous souhaitez être rappelé.