Chirurgie de la maladie de Dupuytren

Chirurgie de la cheville par arthrodèse

Une articulation qui relie la jambe au pied, la cheville constitue une partie importante des membres inférieurs. Son rôle réside non seulement dans sa fonction d’appui, mais également dans la marche et la stabilité du pied. Les traumatismes comme les blessures au niveau de la cheville affectent l’équilibre postural, les genoux et le dos, ce qui affirme encore plus sa grande contribution dans les activités comme la marche... D’autres types de problèmes peuvent également toucher la cheville notamment des pathologies à savoir l’arthrose. Une chirurgie demeure parfois inévitable pour soulager les douleurs et remédier à ce genre de trouble.

Procédure de l’intervention

La chirurgie de la cheville par arthrodèse consiste à fusionner les surfaces articulaires de ce membre atteint d’arthrose, d’arthrites inflammatoires ou de polyarthrite rhumatoïde. Ces maladies causent des douleurs chroniques et une instabilité. L’arthrose est caractérisée par l’usure mécanique du cartilage, responsable de la mobilité entre deux os.

En effet, sur le plan osseux, la cheville est constituée de l’extrémité inférieure du tibia, de l’astragale et de l’extrémité inférieure de la fibula. En outre, le cartilage permet le glissement des surfaces osseuses. Un cartilage abîmé suite à une inflammation articulaire ou arthrose évoluée engendre des maux lors de la marche, course, station debout ou toute autre utilisation de la cheville. Il entraîne aussi une diminution des mobilités articulaires comme la flexion et l’extension ainsi que le gonflement articulaire, des craquements, des blocages et plusieurs limitations.

L’arthrodèse de cheville permet l’ablation du cartilage et la fusion des deux tranches osseuses. Cette intervention chirurgicale permet donc de retirer le cartilage endommagé et de « bloquer » par des vis ou des agrafes les deux os, tibia et astragale, afin de les comprimer. La chirurgie peut se faire par voie arthroscopie ou par voie chirurgicale classique.

Les candidats éligibles pour cette intervention

L’arthrose affecte généralement les personnes âgées. Toutefois, nul n’est exclu et les pathologies peuvent toucher diverses catégories de gens notamment des enfants, les hommes et les femmes. Le recours à la chirurgie par arthrodèse n’est effectué qu’après l’échec des traitements médicamenteux. En effet, certains cas peuvent être traités par des solutions non chirurgicales comme la correction d’un excès de poids, la kinésithérapie, le port d’orthèses plantaires ou les injections intra articulaires. Faire appel à l’intervention se fait après accord du chirurgien et suite aux bilans radiographiques. La chirurgie est une solution qui a pour objectif de soulager le patient et lui redonner une certaine mobilité et autonomie.

Le déroulement de l’intervention

La chirurgie de la cheville par arthrodèse est pratiquée sous anesthésie générale ou locorégionale. Le chirurgien commence par enlever le cartilage défectueux puis fixe les surfaces articulaires de tibia et de l’astragale. Ces parties osseuses sont fusionnées par une plaque, des vis, des agrafes ou des clous. La cheville est donc maintenue bloquée par ces raccordements qui compriment le tibia et l’astragale. L’intervention peut durer de 30 minutes à 2 heures selon le cas.

Récupération et résultats

La durée postopératoire varie en fonction de l’intervention et de la situation médicale du patient. Elle peut être de quelques jours allant jusqu’à 1 semaine. Une immobilisation par plâtre ou attelle est parfois nécessaire. Le patient doit rester une certaine période sans appui le temps que sa cheville guérisse. Les résultats attendus sont principalement une diminution ou élimination des douleurs ainsi qu’une récupération de la mobilité.


Laissez un commentaire




Faites vous appeler gratuitement

Indiquez la date, l'heure et le numéro de téléphone sur lequel vous souhaitez être rappelé.